TFSA : Les premières séries qui ont déclenché mon addiction

Tout sériephile a ses classiques, ses débuts. Ce sont rarement des séries de grande qualités mais ce sont toujours les plus attachantes. J’abrège le suspense, voici les miennes. Remerciez-les, sans elles, ce blog n’existerait peut-être pas.

1/ Charmed. (1998 – 2006)

charmed-16

Je crois avoir découvert la série grâce à ma meilleure amie de l’école primaire. Je pense que j’ai adoré de suite. Enfin, vous voyez, c’est tellement ancien que je ne me rappelle même pas ne pas avoir connu la série. Quand je pense à mon enfance, j’y pense forcément. Je me souviens des diffusions sur M6, de la trilogie du samedi (que tous les twittos regrette), je me rappelle avoir tenu un classeur très épais sur la série. J’ai adoré Piper & Leo, j’étais émerveillée par Chris, je soutenais toujours Paige, je n’aimais pas Prue … J’ai été passionnée et j’ai beaucoup rêvé devant la série. J’avais des cassettes vidéos (oui, les VHS) que j’abîmais à force d’enregistrer les épisodes dessus et de les visionner des dizaines de fois par la suite. Aujourd’hui, je prends un plaisir (très coupable) à en revoir.

.

2/ The OC. (2003 – 2007)

the-oc-day-after-tomorrow05

Alors là, il n’y a pas de doute. Ma première véritable addiction en dehors de Charmed, c’est The OC également connue sous le nom de Newport Beach. Charmed, c’est l’enfance. The OC, c’est l’adolescence. Encore aujourd’hui, je la considère comme ma série préférée. Aucune ne m’a encore procuré les mêmes sensations. Celles de faire parti de l’histoire. Une série qui vient du coeur, qui a été travaillé avec passion malgré ses imperfections. La saison 1 est parfaite, la 2 un peu moins, la 3 carrément moins et la 4 est un mélange de très bon et d’un peu moins bon. Mais c’est une série culte. Seth Cohen est culte, Summer Roberts a révélé l’attachante Rachel Bilson. Des belles histoires d’amitiés fraternelles. De l’humour décapant made in Sandy & Seth Cohen, une BO GÉNIALEMENT PARFAITE. Je suis devenue fan de Mischa Barton (qui mérite tellement mieux que ce qu’elle fait pour l’instant, c’est à dire … rien.) On parle souvent de la série comme d’un Teen Show mais c’est plus que ça. Ou alors c’est le seul Teen Show qui traite aussi bien les histoires d’adultes que des histoires d’adolescents. Et puis, The OC n’est pas aussi superficielle qu’elle peut en avoir l’air avec ses promos du genre  »Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. » Pour l’anecdote, j’ai écrit à France 2 à l’époque de sa diffusion pour les engueuler de la programmation anarchique.

.

3/ Grey’s Anatomy. (2005 – ?)

fghjk

Seule série de mon classement qui est toujours en production, et ce n’est clairement pas pour rien. Les personnes qui avaient 10 ans lors de la première diffusion, en auront au moins 20 quand la série prendra fin. C’est géant quand on y pense. Pour moi, la série a du commencer vers 2007, je l’ai prise en cours de route, elle m’a fait envie pendant un moment et je n’ai jamais décroché. Je la trouve d’une qualité exemplaire même au fil des années. Sa longévité est un exemple. C’est en fait LA série qui m’a fait penser  »Tiens, il y a peut-être d’autres séries comme ça en cours aux Etats-Unis, et elles ne sont pas forcément connues en France. Allons voir ce que ça donne ! » C’est donc un tournant important dans ma vie de sériephile, ce qui justifiait sa place ici.

.

4/ Prison Break. (2005 – 2009)

prison-break-cast_92505-1920x1200

Prison Break est ma découverte  »J’avais pas envie de regarder mais on m’a obligé et … j’ai aimé. » Une série que j’ai suivi assidûment avec une de mes meilleures amies (à qui j’ai moi même fait découvrir The OC, car je fais bien mon boulot.) J’ai adoré les deux premières saisons (et j’ai du coup, pas regardé la suite, ne voulant pas être déçue.) Avec ma camarade, on a tellement regardé les épisodes qu’on les connaissait par coeur. C’est une addiction, c’est une des plus anciennes.

.

5/ Desperate Housewives. (2004 – 2012)

desperate-housewives-dvd-s2-002-dvdbash

Desperate Housewives m’a fait envie dès que j’ai eu connaissance du pitch. J’ai entraîné ma mère là-dedans et j’ai été accro dès le pilot. Le ton était si spécial, c’était si drôle qu’il était difficile de ne pas développer d’addiction. Bon, les deux dernières saisons m’ont incroyablement déçues mais cela n’affecte pas les débuts de la série malgré qu’elle soit devenue l’inverse de ce qu’elle était et ce qu’elle semblait critiquer par son cynisme : Le soap.

Advertisements

6 réflexions sur “TFSA : Les premières séries qui ont déclenché mon addiction

  1. HAHA ce que tu faisais pour Charmed (enregistrement sur VHS et les gros classeur) je faisais pareil mais pour Dawson et Roswell xD
    The OC tu as dis tout ce que je pensais sur la série ! C’est une merveille, sauf que je surkiffe la saison 4 🙂 But this show is so perfect for me ❤

      • J’adorais Marissa mais je là trouve trop sombre donc je me suis lassé d’elle en saison 3. Résultat en saison 4 sont absence ne m’a pas manqué. Et je trouve Taylor tellement plus positive et plus rigolote que Marissa ^^

  2. Pour moi la toute première a aussi été Charmed et je ne m’en lasserai jamais, c’est toute mon enfance et j’y resterai toujours attachée. J’ai vu et revu tous les épisodes, j’aime toutes les saisons et quand je tombe sur des rediffusions je regarde encore. Il y a eu également Un Dos Tres dont je suis devenue très vite accro et dont je n’ai jamais eu honte non plus d’ailleurs. J’avais aussi découvert des séries canadiennes qui passaient sur France 2 (époque KD3A) qui m’ont beaucoup plu : Edgemont, 15/A…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s